Les méthodes d’inventaire généralement utilisés pour les orthoptères (prospections diurnes, à vue ou à l’oreille, plutôt dans des habitats herbacés) sont souvent beaucoup plus efficaces pour les criquets que pour les sauterelles. Beaucoup d’entre elles passent en effet inaperçues du fait de leur activité principalement nocturne, de leur préférence pour les strates arbustives ou arborées et de la fréquence plus haute de leurs stridulations dont beaucoup sont inaudibles pour l’oreille humaine.

Leur étude grâce à un détecteur d’ultrasons permet de faciliter considérablement la détection de nombreuses espèces. Cette formation vous propose d’aborder les différentes notions nécessaires à l’identification de l’ensemble des espèces de sauterelles françaises émettant des stridulations (environ 80 espèces).

> Consulter le programme de la formation

Informations pratiques

  • Dates : du 7 au 11 septembre 2020
  • Lieu : Azay-le-Ferron (36)
  • Intervenant : Julien BARATAUD, naturaliste professionnel

Contact

Angélique MOREAU
Responsable du Pôle Formation